Avec la médiation professionnelle, pour une civilisation fondée sur l’altérité

Avec la médiation professionnelle, pour une civilisation fondée sur l’altérité

Tandis que nous avons présenté nos voeux pour l’année 2015 sur France info, nous avions en tête notre projet qui s’élabore, évolue, se construit avec de plus en plus de partenaires. Un travail de longue haleine qui nous donne de plus en plus de satisfaction.

Et puis ce début d’année a été terriblement entachée par l’agression criminelle en Ile-de-France, dont l’équipe de Charlie Hebdo a été victime, ainsi que des clients d’une épicerie, une policière et un passant dans la rue. Atterrant. Sidérant. Même si l’idée est de faire un bon mot, une bonne vanne rigolote en hommage aux victimes de Charlie Hebdo dont c’était la signature et le sens de la vie, la consternation est là. On pouvait ne pas apprécier le mode d’expression, il n’en reste pas moins que ce n’était que des coups de crayon.

Le témoignage d’une civilisation qui refuse l’adversité et recherche ses marques dans l’altérité.

Que faire ? Face à la violence, la réponse semble être la violence. La tradition préhistorique de la loi du talion a la peau aussi dure que la dent. L’exemple montré par la foule de France, des Antilles et du monde est rassurant : l’expression d’une solidarité, par delà les frontières, les océans et les croyances, par delà les politiciens et les tentatives démagogiques, pas de mot vengeur, même si en réalité une partie de la vengeance était accomplie, des silences, parce qu’il n’y a rien à dire dans la douleur. Un salut de tous pour ceux qui restent avec la peur rétrospective et en mémoire des victimes des tueurs. Le témoignage d’une civilisation qui refuse l’adversité et recherche ses marques dans l’altérité.

C’est ce que nous proposons de retenir pour ces voeux endeuillés. Notre société évolue et nous ne sommes pas tous égaux en conscience. L’éducation fait une oeuvre et ce n’est pas encore suffisant. Les échanges tout au long de la vie contribuent à faire progresser les idées et les comportements. Dans cette perspective, en tant que Médiateurs Professionnels, nous proposons nos savoirs faire. Nous rappelons que la médiation ne peut exister que dans une société protectrice des droits de l’Homme, dans une société où l’égalité est garantie ainsi que la liberté d’expression et de décision. Nous sommes en permanence dans une conquête de ce qui nous permet de faire avancer un nouveau droit, celui de ne pas se soumettre à la décision de tiers, le droit constitutionnel à la médiation.

La médiation n’est pas neutre : elle s’exerce grâce à la liberté d’expression et de décision

Oui, il faut résister à la tentation autoritaire autant qu’à l’appel à la violence. Et il est tout aussi inacceptable de se murer dans un silence prétendu neutre, parce que la liberté ne se négocie pas. Les Médiateurs Professionnels ne font pas de compromis avec la liberté. La liberté est indissociable de l’activité de médiation. La liberté se partage et c’est en se partageant qu’elle s’étend et se répand. Il ne peut y avoir de médiation si l’une des parties est limitée dans son expression ; il ne peut y avoir de médiation si la décision de l’un s’impose à l’autre ; il ne peut y avoir de médiation si l’une des parties est limitée dans ses droits ; il ne peut y avoir de médiation si l’organisation sociale ne garantit pas les droits de tous et de chacun.

C’est dans ce climat de désolation, où des actions de violence ont été perpétrées ailleurs aussi dans le monde, que nous vous adressons nos voeux pour 2015 : pour une civilisation fondée sur l’altérité et, en cas de difficulté dans vos relations, que vous soyez accompagnés de manière qualitative pour vous permettre de reprendre le chemin du bien vivre.

Le message passé la dernière semaine de décembre 2014 sur France Info
Médiation professionnelle voeux 2015

Partager cet article